Pas encore de mots-clés.

PAR TAGS : 

POST RÉCENTS : 

  • Facebook Clean Grey
  • Instagram Clean Grey

La Suisse : Montre, chocolat et... voiture ?


Ah la Suisse ! Vous m'en direz tant ... Étrange petit pays Européen dont la neutralité n'est plus à faire et qui s'est spécialisé dans la production de montre, de chocolat et d'évasion fisc... dans la gestion monétaire. Se retrouvant prise en sandwich entre des nations automobiles tel que l'excentrique Italie, l'exubérante Allemagne et le... la... euh... l’éclectique France. Nous pouvons alors nous demander ce que fait la Suisse avec le troisième plus grand salon automobile au monde si elle n'a connue aucune activité automobile ? Détrompez-vous, nous allons passer en revue la production automobile Suisse ! Tricycle Thury-Nussberger (1878)


Nous ne pouvions faire l'impasse sur le premier véhicule motorisé de fabrication Suisse. De naissance Genevoise, fabriqué par les compères Thury et Nussberg en 1878. Sa particularité qui n'en est pas une pour l'époque ? Elle marche à la vapeur !

Il est rare de connaitre les caractéristiques de cette époque alors on vous les donne : Chaudière tubulaire - surface de chauffe : 2,70M Réservoir d'eau : 80L 12CV - Vmax 49KM/h Frein à sangle (L’ancêtre du tambour mais avec une sangle)

Martini (1897)

Ne vous laissez pas étonner par son nom évocateur. Nous n'évoquons ni le fabricant d'alcool, ni l'écurie Martini mais bel et bien un fabricant d'arme du pays le plus pacifique d'Europe. Bien avant Kalachnikov qui annonça récemment la sortie de son future véhicule électrique ce qui eut le mérite d'étonner beaucoup de monde ! En 1897, la suisse vit le premier prototype de véhicule motorisé de manière thermique par une conception 100% Suisse. L'histoire de cette marque reste grande et inscrite au patrimoine Suisse puisqu'elle aura équipé malgré tout bon nombre de Suisse, aura participer à des courses et contribuer à la réussite des premiers salons de Genève ainsi qu'à la réussite industrielle du pays jusqu'à sa triste fin en 1934.

Pic-Pic (1910)


Les Anglais avaient Rolls Royce, les Suisses avaient Pic-Pic. Non pas parce que les deux créateurs étaient fan d'Am stram gram mais plutôt en désignation de leurs noms Pictet et Piccard (rien à voir avec le surgelé non plus). Nos deux compères Pic & Pic commencèrent leur activité en 1905 sous le nom de S.A.G (Société d'Automobiles à Genève) en concevant des véhicules sous licence avec Hispano-Suiza. L'abandon de la collaboration en 1910 donna le nom "Pic-Pic". Malheureusement cette prometteuse société disparu en 1921 à la suite d'une mauvaise gestion. Il ne reste plus que 8 exemplaires.

Monteverdi (1967)

Fils d'un concessionnaire de marque prestigieuse telle que Ferrari, Peter Monteverdi fut depuis toujours passionné d'automobile sportive, commençant à 17 ans en transformant une Fiat 500 accidentée en véritable engin de course n'étant que la première d'une belle lignée. Quelques années plus tard et désormais chef de concession, Peter finit par s'embrouiller avec Ferrari comme tant d'autres à cette époque (coucou Lamborghini !). Alors il décide de prendre Ferrari de front en donnant naissance à la marque MonteVerdi ! Créant de majestueux coupé n'ayant rien à envier à des Maserati et Ferrari, cadencé à coup de V8 américain. Malheureusement l'histoire ne retiendra que quelques modèles aux faibles productions dont de nombreux concepts... Fin de l'histoire en 1984 pour la marque, le créateur continuant à faire des fresques avec les restes de la boite.

Felber (1974)

Felber se positionna face à Monteverdi durant cette époque s'amusant à recarosser des véhicules déjà produit et en livrant une interprétation plus "luxueuse" et personnel des dits véhicules : Ferrari, Lancia, Audi, Volkswagen, Autobianchi et j'en passe ! Les éditions dépassaient rarement la dizaine d'exemplaire et l'entreprise disparue en 1991.

Rinspeed (1979)

Rinspeed, en voilà une d'entreprise méconnue malgré une base solide et perenne puisqu'elle est fonctionne depuis 1979. Incongrue et surprenante, elle donne naissances à d'étonnante hybridation ! Confier le covering d'une 300ZX Z32 au peintre Rolf Knie ? Bien. Prendre une Golf lui flanquer un Turbo, des portes papillons avec un mur de phare ? oklm Mélanger une 930 et une TestaRossa ? Tranquille Emile Mélanger une 911 et une 928 ? A l'aise Blaise Préparer une Bugatti EB110 pour qu'elle soit encore plus puissante ? Relax Max Transformer une Lotus Elise S2 en sous-marin ? Jusqu'au fond Bond. Fusionner un éléphant transgénique avec une smart ? Euh peut-être pas maintenant... Dans tout les cas Rinspeed fait force de proposition atypique et déjantée dans le paysage automobile et le prouve encore cette année au salon de Genève avec un... véhicule modulaire connecté ! Youpiiiiii ! Aussi excité qu'à l'idée d'embrasser Domenech. Bienvenue en 2019 haha ! Sbarro (1971)

Sbarro, voilà une marque qui tinte dans beaucoup d'oreilles ! Franco Sbarro, initialement chef mécanicien au sein de la scuderia Filipinetti dévoila tout son art lors de sa première fabrication : Le Coupé Filipinetti dont malgré la base commune à la Volkswagen Karmann Ghia dont elle hérite d'un moteur 1.6L lui permettant de franchir les 160KM/H avec ses 800kg. Elle se positionne dans le cercle des petits coupés sportifs, élégants et confidentiel à la manière d'une ASA 1000.

Décidé à construire son entreprise, il prend son indépendance en 1968 et s'en va construire des répliques de somptueuses autos tel que des Ferrari P4 ou Bugatti Royale ainsi que dans la reconversion de Ford GT40 en routière. Ne s’arrêtant pas là, il poursuit son bout de chemin en fabriquant des véhicules "originaux" en très petite quantité et des concepts cars. Allant jusqu'à fonder sa propre école au Maroc puis en France. Les créations sont pour le moins uniques et originales et offrent une belle perception des moyens stylistique à venir dans l'automobile. Microlino (2019)

Nous clôturons cet article sur la Microlino, produite par " Micro Mobility Systems", une entreprise Suisse destinée à produire des solutions de déplacement. En particulier de trottinette électrique. C'est une microcar en hommage à la BMW Isetta. Une petite auto électrique roulant jusqu'à la stratosphérique vitesse de 90km/h. Une potentielle concurrente pour la Twizy et autres véhicules de cette catégorie. Il sera construit chez Artega en Allemagne malheureusement. La Suisse aura eu son lot de petits fabricants aussi, tel que Kyburz ou Enzmann.

Il est dommage de voir une nation aussi belle et avant gardiste que la Suisse, s'être privée durant toutes ces années d'un tel potentiel sur un marché aussi vaste que l'automobile. Maintenant que l'avenir est tournée vers l'écologie et le high-tech nous pouvons nous attendre à un retournement de situation... Et c'est tous ce que nous demandons.

#News #OktaneWorks